background_1

Faire une transition - un parcours trans

Dans cette fiche pratique nous utiliserons le terme MtF pour désigner les personnes transidentitaires dans le sens "male to female", et FtM pour les personnes transidentitaires pour le sens "female to male".

Qu'est-ce qu'une transition ?

A cette question, il n'y a pas une réponse, mais des réponses. La transition est un ensemble de démarches qu'il est possible de faire pour modifier soit son genre social, soit son apparence physique, soit son état civil, ou bien une combinaison de ces éléments, voir tous ces éléments. Aucune de ces démarches n'est obligatoire.

Est-ce qu'il y a une chronologie pour réaliser une transition ?

Même si en effet, nous pouvons observer une chronologie fréquente, nous ne pouvons pas dire qu'il existe une meilleure qu'une autre. Cela dépend grandement de la personne qui réalise une telle transition.

Quelles sont ces démarches ?

Nous pouvons caractériser les différentes démarches selon 4 points. Comme cela a été dit précédemment, ces 4 démarches n'ont pas besoin d'être entreprises selon une certaine chronologie, c'est à vous de choisir ce qui vous convient, de même, il n'est pas obligatoire de réaliser toutes ces démarches, vous pouvez faire que celles que vous souhaitez :
  • Les psychologues, psychiatres
  • L'hormonothérapie
  • Les chirurgies
  • Le changement d'état civil


Avant les démarches

Il faut prendre conscience de sa transidentité ! Mais si vous êtes en train de lire cette page, c'est que ce cheminement est probablement déjà fait. Généralement, la prise de conscience se fait par l'information, les médias, internet, les discussions.

Il faut aussi accepter sa transidentité parce que la société a un regard sévère sur les personnes trans et les stéréotypes sont souvent négatifs.

Il n'y a pas d'âge pour prendre conscience de sa transidentité.

Le psychologue ou le psychiatre



Les psychologues ou psychiatres peuvent avoir deux rôles distincts.

Un suivi psychothérapeutique, un accompagnement psychologique, psychiatrique ou psychanalytique :
Sur demande de la personne concernée et qui souhaite un accompagnement psychothérapeutique. En effet, faire une transition n'est pas simple.

Un rôle diagnostic :
Les endocrinologues, les chirurgiens et la sécurité sociale demandent un diagnostic de "transsexualisme" ou de "trouble de l'identité de genre" ce qui correspond à un certificat médicale la plupart du temps. Nous sommes contre ce diagnostic, en effet, les psychiatres ne savent pas diagnostiquer la transidentité.

Lire l'article de Hervé Hubert, psychiatre psychanalyste : La place du psychiatre dans le parcours trans

L'hormonothérapie



Aussi appelée THS (traitement hormonal substitutif) ou HRT (hormons replacement therapy), le but de l'hormonothérapie est de remplacer les hormones sexuelles de la personne par celles du genre revendiqué.

L'homonothérapie est généralement délivrée par un endocrinologue, mais n'importe quel médecin peut prescrire des hormones (sauf pour la testostérone).

Pour les jeunes trans :
  • Bloqueurs de puberté

Pour les personnes trans MtF :
  • Anti-androgène (androcur, finastéride, spironolactone)
  • Oestradiol (estreval gel, oestrodose, delidose, oromone, provames, ...)
  • Progestérone (utrogestan, progestérone, surgestone, ...)

Pour les personnes trans FtM :
  • Testostérone


Attention, les prescriptions d'hormones peuvent varier d'une personne trans à une autre, cela surtout en fonction de la demande d'hormono-substitution. Certaines personnes trans, par exemple, ne souhaitent pas d'anti-androgène. La prescription peut aussi varier avant et après les opérations.

L'hormonothérapie doit être suivie à vie.

L'hormonothérapie est généralement plus efficace lorsqu'elle est commencée le plus jeune possible.

Les effets sont généralement plus rapidement visibles chez les FtM que chez les MtF.

Effets sur les personnes trans FtM :
Voix, poils, cheveux, libido, peau, muscles, tempérament, etc...

Effets sur les personnes trans MtF :
Poils, cheveux, libido, peau, muscle, tempérament, etc...

Effets en communs :
Déplacement des graisses

Attention, les hormones ne modifient pas la voix chez les personnes trans MtF, il faudra alors engager un travail orthophonique. Souvent il sera nécessaire pour les personnes trans MtF de faire une épilation définitive pour les poils du visage.

Voir l'article sur les hormones.

Les chirurgies



Plusieurs chirurgies sont possibles pour les personnes trans. Certaines chirurgies sont recommandées qu'après un certain temps d'hormonothérapie, notamment pour la FFS, car l'hormonothérapie modifie l'apparence corporelle.

Pour les FtM :
  • Torsoplastie (+ mammectomie)
  • Métoidoplastie (méta)
  • Hystérectomie, ovariectomie
  • Phalloplastie (+ scrotoplastie, vaginectomie, urétoplastie)

Pour les MtF :
  • Réduction de la pomme d'Adam
  • Chirurgies de féminisation faciale (FFS)
  • Augmentation mammaire
  • Vaginoplastie (+ orchidectomie, pénectomie, uréoplastie)
  • Opération des cordes vocales (non conseillée)
  • Ablation des côtes flottantes (non conseillée)
  • Implants et injections de silicone (ou autres...) (non conseillés)


Le changement d'état civil



Attention, la procédure de changement de la mention du sexe n'est pas encore applicable tant que le décret n'a pas été publié. En revanche la procédure de changement du prénom est applicable, en revanche, les officiers d'état civil sont assez réticents pour l'instant.


Depuis la loi de modernisation de la justice du XXIè siècle du 18 novembre 2016, il est possible de modifier son état-civil :

La mention du sexe (et des prénoms) :
Au tribunal de grande instance sans apporter de preuve de traitements médicaux. Le ou la requérante doit prouver qu’il ou elle est connue et qu’elle se présente dans le sexe revendiqué.

Le prénom :
Devant l’officier d’état-civil en démontrant d’un intérêt légitime.
L’officier d’état-civil peut saisir le procureur de la République.

Les autres actes de l’état-civil ou autres documents sont modifiés en conséquence. Acte de mariage, livret de famille, acte de naissance des enfants, PACS, diplômes, numéro INSEE, CNI, passeport, etc…

Voir la fiche pratique du changement d'état civil.

Ces 4 démarches concernent à la fois les transitions dans le sens MtF et FtM.



Quelques points supplémentaires.

Equipes privées ou équipes publiques ?

Nous entendons par équipes publiques, les équipes de la Sofect, qui sont les équipes historiques de la prise en charge du "transsexualisme" en France depuis plusieurs décennies et qui proposent ce genre de protocole. Ces équipes publiques sont toujours installées dans un complexe hospitalier et si vous réalisez une transition avec une de ces équipes, souvent les frais de la transition sont pris en charge à 100%. Cependant, il faut savoir que ce sont ces équipes qui obtiennent à la fois une très mauvaise satisfaction post-opératoire, et qui possède aussi le palmarès des propos transphobes.

Nous entendons par équipes privées, l'équipe que vous vous constituerez vous-même en choisissant vos médecins, vos praticiens et avocats. Nous insistons sur le fait qu'il faut que vous ayez confiance en vos médecins pour réaliser une transition sereinement. Dans ce cadre aussi, vous pourrez demander les remboursements des frais de transition via l'affection longue durée n°31 (ALD) ou via votre sécurité sociale et votre mutuelle si vous en avez une. Cependant, depuis le décret Bachelot, nous avons remarqué qu'il était plus difficile d'obtenir l'ALD 31 dans la mesure où les médecins-conseils peuvent faire barrage.

L'affection longue durée, remboursement par la sécurité sociale.

Les affections longues durées (ALD) sont prévues pour des maladies qui nécessitent des soins de longues durées (plus de 6 mois) et qui sont coûteuses. « Avant » la transidentité était considérée comme une maladie mentale (DSM5, CIM10). La prise en charge par la sécurité sociale se faisait avant le décret du 8 février 2010 de l’ancienne ministre de la santé Roseline Bachelot-Narquin selon l’affection longue durée 23, soit les affections dites psychiatriques. Après le décret la transidentité est prise en charge par les ALD 31 dites des affections hors listes, mais pour pouvoir bénéficier de cette ALD 31, il faut avoir un diagnostic selon le critère F64 de la CIM.

L’avantage de l’ALD c’est la suppression du ticket modérateur. La sécurité sociale prend en charge 100% des frais médicaux liés à la maladie. L’ALD est souvent appelée « 100% ». Il n’y a donc pas besoin de mutuelle. L’ALD prend aussi en charge certains frais qui ne sont pas habituellement pris en charge, tel que le transport.

Les défauts sont la procédure pour obtenir l’ALD et son côté stigmatisant, en particulier quand c’était l’ALD 23, un peu moins avec la 31, cependant c’est toujours le critère F64 qui utilisé.

C'est votre médecin généraliste qui doit faire la demande pour l'affection longue durée 31 avec le critère F64 de la CIM.

La voix ?

Nous vous rappelons qu'en 2010, nous avons réalisé une interview de Lucile Girard-Monneron, orthophoniste.

Que ce soit pour les MtF ou bien les FtM, la voix de naissance est rarement conforme à la voix de votre genre intime. Pour modifier votre voix pour la rendre "féminine" ou bien "masculine", il vous faudra, la plupart du temps, réaliser un travail orthophonique avec une orthophoniste ou une phoniatre.

Malheureusement pour les MtF, l'hormonothérapie ne va absolument pas modifier la voix, par conséquent, la nécessité du recours à une orthophoniste est assez inévitable, cependant, cela est aussi recommandé pour les transitions FtM. En effet, même si la prise de testostérone va affaisser la voix pour les FtM, cela ne va pas modifier la "mélodie" de la voix, ce qui risque de donner une voix grave avec une mélodie féminine.

Alors que dans le cas des transitions FtM, un peu d'hormone et éventuellement une rééducation orthophonique va presque systématiquement rendre la voix masculine, ce n'est pas forcément le cas pour les transition MtF et il se peut que la voix ne soit pas suffisamment féminine. Dans ce cas, il existe des opérations sur les cordes vocales, cependant Acthe vous met en garde contre ses opérations qui pour l'instant n'ont jamais vraiment prouvé leur efficacité.

Et concrètement, comment je fais ?

Si vous désirez réaliser une transition, vous pouvez commencer par une des démarches citées précédemment, en consultant par exemple ce site : BddTrans pour obtenir des adresses de médecins ou de praticiens ou d'avocats.

Vous pouvez aussi venir à la permanence de l'association pour discuter de vos projets et bénéficier de l'expérience de personnes qui ont déjà réalisé cette transition avant vous.